Design a site like this with WordPress.com
Get started

Et si la Chine gagnait ?

Le président chinois Xi Jinping au sommet des BRICS. Crédit photo : Creative Commons.

Par Ian Easton, le 7 octobre 2022

Pour comprendre pourquoi les Américains et nos alliés doivent se rassembler pour défendre la démocratie, nous devons être assez humbles, pour admettre que nous ne gagnerons peut-être pas, et assez créatifs pour imaginer un scénario dans lequel la stratégie globale de Pékin réussirait.

Quelles sont les implications d’une victoire du Parti communiste chinois pour l’avenir de la démocratie à l’américaine ? Qu’est-ce que cela signifierait pour l’humanité ?

Aujourd’hui, cela semble impensable, mais c’est peut-être pour bientôt : le totalitarisme s’exprimerait par le biais d’un système d’intelligence artificielle géré par l’État, qui connaîtrait des milliards de personnes mieux qu’elles ne se connaissent elles-mêmes. À quoi même cela ressemblerait-il ? Pour éviter l’engourdissement qui accompagne les pensées abstraites et hypothétiques, ouvrez votre esprit et faites-en une vision personnelle. Imaginez que vous faites partie de la prochaine génération. C’est vous qui êtes en train de naître dans un avenir où le gouvernement chinois détient la suprématie de l’IA et la domination mondiale.

Rencontrez CARL

Dans un tel monde, un système automatisé aura collecté votre ADN ainsi que les données médicales personnelles de votre famille avant même que vous n’ayez ouvert les yeux pour la première fois. Appelons ce système fictif “CARL” (pour Central Automated Records Litigator, ou Plaideur Central d’Enregistrements Automatisés). Au fur et à mesure que vous grandissez, CARL absorbe et analyse tout, des prises de notes du médecin vous concernant aux analyses sanguines mesurant vos réactions aux vaccins et aux produits pharmaceutiques de pointe. CARL est toujours là, dévorant un océan numérique composé de vos résultats de tests et de vos documents médicaux.
Il digère chaque mot que vous écrivez et parlez. À l’école, en ligne, au camp, en vacances, dans les confins de votre voiture et de votre chambre à coucher, de votre cuisine et de votre casque VR.
CARL se nourrit de vos ragots et de vos drames. Il voit comment vous agissez avec les autres, et comment ils agissent avec vous – en face de vous et dans votre dos. Il sait ce que tout le monde écrit autour de vous et dit de vous en privé. Il vous observe à travers des milliers de petites caméras. Il peut sentir la dilatation de vos yeux en réponse à certaines images. Il comprend ce que l’accélération ou le ralentissement de votre pouls et de votre tension artérielle dans diverses situations peuvent signifier.
CARL sait si vous êtes hétéro ou gay (ou quelque chose entre les deux) bien avant vous. Il connaît tous vos goûts : nourriture, musique, films, sports, livres, vêtements, jeux, humour, politique. Plus encore, il les façonne activement, en faisant correspondre vos goûts à ce que le collectif veut que vous considériez comme cool, tout en vous éloignant des choses qu’il veut que vous considériez comme pas cool. Il comprend vos désirs, vos fantasmes, vos peurs, vos forces, vos limites, vos angles morts. Il connaît votre QI, votre QE (quotient émotionnel), vos résultats au bac, votre pression sanguine, votre pouls moyen au repos, votre taux de cholestérol et toutes vos mesures de performance.
CARL expérimente sur vous sans fin. Il vous envoie des images et vous place dans toutes sortes de situations pour voir vos réactions. Il peut collecter et donner un sens à des volumes de données époustouflants. Très vite, il sait sur quels boutons appuyer pour vous procurer un plaisir émotionnel intense ou une douleur insupportable. Il peut vous faire rire, pleurer et trembler de rage. Il peut vous faire faire des cauchemars lorsque vous dormez. Il peut également vous priver d’un sommeil profond aussi longtemps qu’il le faut pour obtenir les résultats nécessaires.
CARL est extrêmement efficace pour fournir les types de récompenses et de punitions qui conditionnent le comportement humain. Il vous entraîne à faire ce que le collectif veut.
À qui se lier d’amitié, qui exclure, qui haïr, et, bien sûr, quand ne rien ressentir et être insensible à ceux qui vous entourent. Chaque jour qui passe, à mesure que vous vieillissez, il peut prédire avec une précision statistique toujours plus grande comment influencer ce que vous allez penser et faire dans une situation donnée. Au final, ce super système d’IA géré par le gouvernement possède votre esprit et votre corps.
Imaginez maintenant tout cela et pensez au plus jeune être humain que vous connaissez. Si le PCC parvient à dépasser les États-Unis et à dominer le monde, cette petite personne verra CARL et ses terreurs au cours de sa vie. Si vous vivez encore une ou deux décennies, vous le verrez aussi. Mais il y a une grande différence entre vous et eux : ils n’auront même pas conscience de sa présence. Tout comme les millennials ne savent pas à quoi ressemblait le monde avant l’ordinateur personnel et l’internet, ils ne sauront pas que quelque chose existait avant CARL. Contrairement à vous, ils n’auront jamais lu les mots de cette page (et tant d’autres mots que vous avez lus). Tous les mots “incorrects” disparaîtront. Ils considéreront CARL comme allant de soi, tout comme vous considérez aujourd’hui comme allant de soi un monde sans systèmes de contrôle de la pensée basés sur l’IA. 

Implications

Si vous pensez qu’un tel scénario relève de la pure science-fiction et ne pourrait jamais se produire, vous êtes loin d’être le seul. Mais vous pourriez avoir tort. Le PCC a déjà développé les premiers prototypes de CARL (sous différents noms, bien sûr). Et même sans l’aide de la suprématie de l’IA, Pékin a déjà créé un monde dans lequel la sagesse des foules a été corrompue de sorte qu’un nombre croissant de personnes soient coupées des faits et de la réalité objective. Même le gouvernement américain a été rendu incapable de penser logiquement à la Chine (nous y reviendrons plus tard). 

Nous vivons déjà dans un monde où le PCC peut commettre un génocide ethnique contre les musulmans en Chine et s’attirer les louanges et la coopération des dirigeants musulmans du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord et d’Asie du Sud-Est. Nous vivons déjà dans un monde où les églises chinoises sont rasées, les bibles détruites, les catholiques emprisonnés et torturés, et où le pape de Rome garde le silence sur ces crimes. Le pape François avait encouragé les catholiques de Chine à se soumettre aux lois d’un régime athée et a (jusqu’à présent) refusé de rencontrer le Dalaï Lama ou le président de Taïwan par déférence pour Pékin.

Nous vivons déjà dans un monde où les grandes entreprises américaines savent que leurs concurrents de la “République Populaire” de Chine les volent et visent à les détruire et à les remplacer sur le marché mondial, mais refusent encore de se retirer de Chine et de se sauver. Ces mêmes entreprises font souvent du lobbying en faveur de Pékin à Washington. Les gains à court terme sur le marché de consommation colossal de la Chine semblent trop bons pour être laissés de côté. De nombreux PDG pensent apparemment qu’il serait impossible de prévoir les bénéfices futurs sans la Chine. Les entreprises américaines sont dépendantes du marché chinois. La majorité d’entre elles semblent convaincues qu’elles doivent rester dans le collimateur de Xi Jinping pour survivre. Il suffit de demander à la NBA.
Nous vivons déjà dans un monde où les Nations unies vont à l’encontre de leurs principes fondateurs en soutenant les dictateurs chinois plutôt que les démocrates occidentaux. Aujourd’hui, les agences de l’ONU aident le PCC à exporter ses outils de surveillance de masse et d’oppression dans le monde en développement. Elles utilisent la confiance que leur accorde la communauté internationale pour permettre aux géants chinois de la technologie d’accéder à des lieux, des personnes et des données qu’ils n’auraient pas autrement. Elles donnent à Pékin des moyens de pression à utiliser contre ses ennemis idéologiques. Elles répètent les éléments de langage chinois de débat et censurent les voix de l’opposition.

Nous vivons déjà dans un monde où les États-Unis violent leurs propres principes fondateurs en s’opposant activement aux tentatives du peuple taïwanais d’exercer son droit fondamental à l’autodétermination. Depuis 1979, Washington est allé jusqu’à nier l’existence même de la République de Chine (Taïwan) en tant que pays légitime, même si le gouvernement de la République de Chine à Taipei a toujours été indépendant de la RPC et que Taïwan soit devenue une démocratie libérale qui jouit de la souveraineté populaire. Taïwan se classe désormais parmi les dix premières démocraties du monde. Néanmoins, les diplomates de Washington et d’autres capitales occidentales se donnent beaucoup de mal pour prétendre que Taïwan n’existe pas en tant qu’État-nation, par déférence pour le PCC.

Si tel est le monde d’aujourd’hui, à quoi ressemblera le monde de demain si la puissance nationale globale de la Chine continue de croître ? Rien de ce que font les États-Unis et d’autres pays n’empêche une République populaire de Chine encore relativement faible de se développer. Qui arrêtera une Chine beaucoup plus forte à l’avenir ? 

Gaspillage

On estime que la Chine perd des milliards de dollars chaque année en raison des sorties d’argent. Chaque fonctionnaire chinois souhaite acheter une propriété à l’étranger et envoyer son fils ou sa fille aux universités de l’étranger, comme une assurance contre l’effondrement du régime. On oublie souvent combien d’argent a gagné le PCC en vendant des produits de contrefaçon et des logiciels piratés tout en volant la propriété intellectuelle et les secrets commerciaux du monde développé. Personne ne sait exactement combien cela représente, mais le FBI estime que les États-Unis perdent jusqu’à 600 milliards de dollars par an à cause du vol de la RPC.

Ces dernières années, le FBI a arrêté des centaines d’agents chinois pour avoir tout volé, de la formule secrète de Dupont pour la garniture blanche et crémeuse des biscuits Oreo à la technologie des moteurs à réaction de GE Aviation, en passant par la conception des drones de la marine américaine et le code source du logiciel de contrôle des éoliennes d’American Superconductor.

Si nous supposons que d’autres économies avancées souffrent au même degré, l’ampleur totale du vol devrait s’élever à bien plus de 1000 milliards de dollars par an pour les seules économies de pointe. Pourtant, en réalité, les pertes subies ne sont pas réparties de manière égale. D’autres pays sont bien plus vulnérables que les États-Unis. Les économies suivantes les plus puissantes sont le Japon, l’Allemagne, l’Inde, l’Angleterre et la France. Les cas d’espionnage chinois (économique ou autre) ne sont presque jamais signalés ni poursuivis dans aucune de ces grandes nations.

En comparaison de ses alliés, le gouvernement américain a été extrêmement agressif dans ses efforts pour se protéger contre la guerre économique du PCC. En janvier 2022, le directeur du FBI, Christopher Wray, a déclaré que le gouvernement fédéral avait plus de deux mille enquêtes de contre-espionnage en cours, et que le FBI ouvrait un nouveau dossier sur la Chine en moyenne une fois toutes les douze heures. “L’ampleur de leur programme de piratage, et la quantité de données personnelles et d’entreprise que leurs pirates ont volées, est supérieure à celle de tous les autres pays combinés… C’est comme le cauchemar de la surveillance en Allemagne de l’Est combiné à la technologie de la Silicon Valley”, a déclaré M. Wray.

Si le gouvernement américain admet perdre 500 milliards ou plus chaque année, nous ne pouvons qu’imaginer à quel point la situation doit être pire pour d’autres pays démocratiques dont les protections sont faibles et les politiques beaucoup moins conflictuelles vis-à-vis de la Chine. Il semble probable que l’économie de la RPC serait fondamentalement instable si elle était laissée à elle-même. La violation par le gouvernement chinois des lois économiques fondamentales, les comportements qui faussent le marché, les malversations juridiques et les bulles immobilières sont bien tous connus.

Mais l’économie chinoise ne semble pas être fondamentalement instable. Même si elle stagne depuis un certain temps (en particulier depuis la pandémie), les économistes pensent que la Chine pourrait se reprendre et renouer avec la croissance. Le PCC orchestre un système commercial mondial qui rend la Chine plus forte alors même que ses “partenaires” étrangers dépérissent. Pour ce faire, Pékin cible les élites politiques et économiques du monde entier et trouve des moyens de les enrichir, de les influencer, de les séduire et de les contrôler. Une fois capturées, les élites permettent aux monopoles chinois de concurrencer leurs rivaux étrangers et d’appauvrir leurs sociétés.

Il est trop tôt pour dire si la stratégie mondiale de la Chine fonctionnera en fin de compte. Mais elle pourrait fonctionner et, jusqu’à présent, elle semble fonctionner plus ou moins de la manière dont Xi Jinping et d’autres stratèges du PCC l’ont conçue. Malgré l’approche plus réaliste de l’Amérique vis-à-vis de la Chine, qui la considère comme un concurrent stratégique et la traite comme un partenaire commercial hostile, le gouvernement américain n’a pris que des mesures timides pour faire face à la crise existentielle de la sécurité nationale. La puissance de la Chine s’accroît, et elle pourrait dépasser celle des États-Unis. L’Union soviétique a peut-être perdu la première guerre froide, mais cela ne garantit pas que la RPC ne gagnera pas la deuxième.

Pour Washington et ses alliés, il y a une quantité incroyable de travail à faire en matière de sécurité nationale. La première étape consiste peut-être à accepter des vérités difficiles et à reconnaître ce qui pourrait se passer s’ils restent inertes pendant que la RPC poursuit sa course.


Ian Easton est directeur principal à l’Institut Project 2049 et auteur de The Final Struggle : Inside China’s Global Strategy. Le texte ci-dessus est un extrait du nouveau livre de l’auteur. Vous pouvez le suivre sur Twitter : @Ian_M_Easton. 

Lien vers l’article original.

Advertisement

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: