Design a site like this with WordPress.com
Get started

Léninisme ésotérique

“…l’URSS a été conçue et développée comme (1) une base de ressources pour la révolution mondiale et (2) pour son son appareil de mobilisation militaire. Et, si nous considérons son histoire ultérieure sur la base de ces buts et objectifs, alors toutes les actions des autorités soviétiques dans les années 1920-50, qui semblent parfois insensées, prennent tout à coup sens…”

DMITRI SAVVIN

Par Jeff Nyquist, le 8 novembre 2022

Le marxisme-léninisme en Russie peut être compris comme ayant un côté exotérique et ésotérique. Le marxisme-léninisme exotérique était destiné à l’exportation. L’ésotérisme était ce que les dirigeants du régime pensaient réellement et comment ils opéraient. Comme le régime ne fonctionnait pas très bien en termes économiques et qu’il prenait du retard sur le plan technologique, ils ont lancé une nouvelle politique économique sous Gorbatchev, selon les principes établis par Lénine en 1922 avec la NEP.
Ils ont été contraints, pour diverses raisons pratiques, d’abandonner leur marxisme-léninisme exotérique en 1991. De toute façon, seule une minorité stupide croyait à ces sornettes, et à quoi servent les gens stupides ?
Bien sûr, l’Occident mou était rempli de personnes prêtes à croire à ce genre de choses. Après tout, ils n’avaient jamais vécu sous ce régime. Et Moscou était sûr de profiter à nouveau d’eux.
En promouvant le féminisme et l’avortement, pour tuer la croissance démographique, des arguments économiques pourraient alors être avancés pour faire venir des musulmans et des Africains en Europe.
Cela déstabiliserait l’Occident et aurait des conséquences ruineuses à long terme. Si l’on ajoute la “science” du réchauffement climatique et les politiques naïves concernant la Chine, l’Occident serait condamné à faire face à sa crise existentielle. Dans le même temps, l’infiltration de l’Europe et de l’Amérique par les services spéciaux se poursuivrait à un rythme accéléré.

Chez lui, le Kremlin concocterait ces absurdités eurasiennes et novorossiennes et ferait de la fausse orthodoxie la nouvelle doctrine exotérique. Sur le plan ésotérique, ils n’ont pas enterré Lénine et ils érigent des statues à son effigie dans les régions conquises de l’Ukraine.
Le régime de Moscou continue, sous de fausses apparences, d’être marxiste-léniniste. Il continue de suivre l’ancienne logique, qui explique toutes ses actions. Cependant, la nouvelle doctrine exotérique s’étiole. Comme chacun peut le constater, seuls 4 % des Russes peuvent être décrits comme véritablement orthodoxes. Pire encore, je soupçonne qu’il y ait plus de musulmans croyants en Russie que de chrétiens. Considérez également à quel point les Russes sont habitués à feindre de se rallier au régime. “Nous faisons semblant de travailler, et ils font semblant de nous payer.” Maintenant, c’est : “Ils font semblant d’être des chrétiens orthodoxes, et nous faisons semblant de les croire.”
Nous voyons également à quel point le nationalisme russe venant de la bouche des porte-parole du régime n’est pas pris au sérieux par la majorité du peuple, quand les jeunes hommes se mettent à voter avec leurs pieds pour éviter le service militaire.
Ce ne sont ni du patriotisme, ni de la foi.

Au fond, le régime est toujours cette vieille cabale marxiste-léniniste, suivant les doctrines ésotériques du léninisme. Le marxisme-léninisme n’est pas utopique, et les anciens manuels soviétiques le disaient. Mais qui, à l’Ouest, a lu ces livres ? Le marxisme-léninisme n’est pas non plus égalitaire, et les manuels soviétiques le disaient carrément. Mais là encore, personne à l’Ouest ne comprenait les enseignements sous-jacents du marxisme-léninisme ésotérique.
Dans les cours d’idéologie soviétiques, les étudiants qui comprenaient l’ésotérisme, les mots codés, gravissaient les échelons du Parti.
Ceux qui ne comprenaient pas, ne pouvaient pas dépasser le grade de colonel – dans l’armée ou le KGB. Marx et Lénine étaient des êtres humains cyniques.
Ils voulaient le pouvoir. La révolution ne visait qu’à prendre le pouvoir. Et c’est là le véritable centre d’intérêt de leurs écrits. Marx appelait sa théorie de la lutte des classes “ces conneries de classes”, et se moquait des gens qui y croyaient.
Le marxisme était une démagogie intellectualisée, inventée pour retourner les flancs de la bourgeoisie. “Rendez-le épais, scientifique et difficile à suivre”, a dit un jour Marx à Engels. “Ils vont le manger.”
Lénine a écrit : “Il n’y a pas de dogme marxiste. Le marxisme est la gestion scientifique des affaires humaines.” C’était là le résumé du mode de fonctionnement de Lénine. Lénine était scientifique au sens machiavélique, et au sens du Nouveau Prince de Gramsci. Pourtant, tout ce que les gauchistes occidentaux pouvaient voir, c’était les pompons brillantes et les œufs de Pâques de l’utopie promise. Les loups communistes, eux, connaissaient le jeu ainsi que leur proie. Le but était, comme depuis toujours, de prendre le contrôle et de jouir d’un pouvoir total.

Une confusion est apparue en Europe et en Amérique à la suite de ces changements en Russie. Le nouvel exotérisme russe séduit les conservateurs et les traditionalistes occidentaux en colère. En Amérique, où les gens ne lisent pas et ne pensent pas, la propagande russe a le plus grand effet sur la droite mécontente. En Europe, où les gens lisent mais ne pensent pas non plus, la droite dite nationaliste (ou extrême) défie la gauche sur des questions clés comme l’immigration. Supposons, comme nous le devons, que le chantage énergétique de Moscou amène la révolution en Europe. À quel genre de révolution pouvons-nous nous attendre ? Si les amis de Poutine de l’al-right prennent le pouvoir dans un pays comme l’Allemagne, qu’obtiendra Moscou ?
Je soupçonne que l’ensemble du projet produira ce que nous voyons en Suède et en Italie. Pourquoi ? Parce que personne d’assez courageux pour s’opposer au politiquement correct pendant toutes ces années ne deviendra la marionnette de Moscou lorsque les choses se gâteront. L’idéologie montante en Europe contient des traits autocorrectifs, et la vertu du courage, d’aller contre le pouvoir centralisé. Les vieux cadres marxistes-léninistes, regroupés à Moscou, qui tentent de restaurer l’empire perdu, ont finalement creusé leur propre tombe. Moscou ne sera jamais la capitale de “l’Europe de Vladivostok à Lisbonne”, comme l’imagine Poutine. La menace asiatique de l’Est sera reconnue et finalement combattue.

Mais d’abord, il y aura la destruction et la mort – du Don et, peut-être, jusqu’au Rhin.

NOTES

J’ai fait des remarques sur le léninisme ésotérique par le passé, mais je ne lui ai jamais consacré d’analyse en dehors de conversations privées. L’excellent commentaire de Paul Goble sur la présentation de Dmitri Savvin à Riga la semaine dernière m’a rappelé son importance.
Voir, http://windowoneurasia2.blogspot.com/2022/11/1991-marked-not-collapse-of-sovietism.html

lien vers l’article original de Jeff Nyquist

Advertisement

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: