Design a site like this with WordPress.com
Get started

L’Amérique a besoin d’aide pour sa dépendance à la Chine

La relation de notre gouvernement et de nos milieux d’affaires avec le PCC est semblable à celle d’un drogué avec son dealer.

Par Jon Schweppe, le 22 août 2022

Avec la décision de la Chine de mettre fin aux négociations avec les États-Unis suite à la visite de la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, à Taïwan, il est légitime de se demander comment les relations entre les États-Unis et la République populaire en sont arrivées à ce point de tension.

L’acteur Dennis Quaid a déclaré que sa consommation de cocaïne s’est faite en trois étapes : “le plaisir, le plaisir avec des problèmes, et puis juste les problèmes”.

Ce n’est pas si différent de la relation qu’ont les États-Unis avec la Chine. Au début, c’était amusant de rompre le charme de l’absence de relations avec nos premières tentatives de détente et d’essayer d’amener les Chinois dans le monde de la liberté en les intégrant dans le commerce et la haute finance.

Puis ce fut amusant avec des problèmes. La Chine a accepté l’offre de l’Occident en ouvrant son commerce et sa finance. Les entreprises américaines ont gagné des milliards en vendant sur cet immense marché qui, grâce à l’adoption de certaines idées économiques occidentales, devenait plus prospère.

Mais la Chine n’a pas totalement rendu la pareille. Chez nous, les entreprises américaines ont commencé à perdre du terrain au profit des entreprises chinoises qui pouvaient opérer avec peu de contraintes réglementaires et des coûts de main-d’œuvre plus faibles. L’Amérique s’est mise à vendre des produits qu’elle ne fabriquait pas et les fabricants de ces produits se sont retrouvés à devoir apprendre à coder.

En outre, la Chine n’a pas mis gratuitement à la disposition des entreprises américaines ce vaste marché en pleine expansion. Elle a exigé un siège au conseil d’administration et à la direction pour des membres du parti communiste chinois et des alliés du régime. De cette façon, elle apprenait comment l’entreprise était gérée et commercialisée et comment elle fabriquait exactement son produit.

Ces membres du conseil d’administration et ces gestionnaires formaient ensuite des entreprises chinoises qui pouvaient obtenir les matières premières d’autres entreprises chinoises à des prix disponibles uniquement pour les entreprises chinoises – volant la technologie et pressant la concurrence par décret du gouvernement.

L’administration Trump a réalisé quelques progrès pour mettre fin à ce transfert massif de propriété intellectuelle en utilisant des tarifs douaniers ciblés et en faisant pression sur les Chinois pour qu’ils renoncent à exiger que des membres du PCC fassent partie des conseils d’administration et des équipes de direction.

Mais l’élan s’est arrêté et nous avons maintenant atteint le stade des “problèmes”. Des entreprises telles que Nike et Disney continuent de tirer parti du travail forcé des Chinois, de tourner des films juste derrière les portes des camps de prisonniers ouïgours et de prendre le parti de la Chine dans ses conflits avec les États-Unis. La NBA a accusé un dirigeant d’équipe pour avoir dénoncé les violations des droits de l’homme en Chine.

Nous avons même des entrepreneurs de la sécurité nationale qui travaillent avec et en Chine.

Prenez, par exemple, le PDG de SpaceX et Tesla, Elon Musk, qui a connu sa propre progression avec les Chinois : “le fun, le fun avec des problèmes, et puis juste les problèmes”. D’abord, il a obtenu des prêts de la China Construction Bank, de l’Agricultural Bank of China, de l’Industrial and Commercial Bank of China et de la Shanghai Pudong Development Bank. Ensuite, c’est 5 % de Tesla, propriété de Musk, qui sont allés à Tencent, le conglomérat chinois. Ensuite, c’était encore amusant d’ouvrir une nouvelle salle d’exposition Tesla dans la même région qu’un camp de prisonniers Ouïgours. Maintenant, il y a les problèmes. Le Wall Street Journal a rapporté que les liens de Musk avec la Chine “provoquent un malaise à Washington, y compris chez certains législateurs Républicains qui ont été parmi les ardents défenseurs de l’entrepreneur milliardaire”.

En autorisant ces entreprises – Nike, Disney, Tesla, etc. – à faire des affaires en Chine, les États-Unis encouragent-ils l’esclavage et le mauvais traitement en général des Ouïghours ? Que savons-nous et que la Chine nous demande-t-elle de partager ? Sommes-nous en train de compromettre la sécurité nationale des États-Unis ?

Les relations entre les États-Unis et la Chine ont atteint le stade des problèmes. Le libre-échange et la bonne humeur des entreprises américaines n’ont pas fait de la Chine un pays libre, mais un pays plus puissant et plus dangereux. Les démocraties occidentales ont créé des niveaux de liberté et de prospérité sans précédent au cours du siècle dernier, mais à moins que les choses ne changent, la façon dont la Chine gère les sociétés – beaucoup plus énergique, beaucoup moins tolérante – pourrait bien s’imposer comme le modèle dominant de ce siècle.

Pour l’instant, il s’agit d’un conflit d’idées et de diplomatie, mais comme l’illustre le récent comportement menaçant de la Chine à l’égard de Taïwan, il est peut-être plus près de devenir plus chaud que nous ne le pensions. Notre réponse doit être globale et convaincante.

Elle impliquera d’accroître les capacités de défense, d’intensifier la pression diplomatique et d’insister sur la protection de la propriété intellectuelle. Mais cela signifie également que notre gouvernement devra maîtriser les relations entre les entreprises américaines – en particulier celles qui concernent la sécurité nationale – et le Parti communiste chinois.

Car, comme pour le problème de Quaid, il peut être mortel s’il n’est pas traité.

Jon Schweppe est le directeur politique de l’American Principles Project. Suivez-le sur Twitter : @JonSchweppe.

Lien vers l’article original

Advertisement

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: