Design a site like this with WordPress.com
Get started

Droit de réponse à Emmanuel Macron, d’un emmerdeur à un Tyran

Par Lilian Serre

Monsieur le Président,

Permettez-moi, dans votre incommensurable bienveillance, de vous écrire des nouvelles de ce bon peuple de France que vous avez asservi dans ce qui restera à jamais la présidence la plus pathétique et avilissante de l’histoire.

Il est certain que la sémantique et la rhétorique politicienne n’ont aucun secret pour le brillant bonimenteur que vous êtes, après avoir couvert de honte et de ridicule notre pays aux yeux du monde pendant un début de quinquennat à mi-chemin entre la nullité et le ridicule.

Vous avez poursuivi en usant de la violence médiatique et policière à l’encontre d’un peuple qui chaque jour meurt un peu plus de son asservissement dans un climat délétère.

Vos ministres sont criblés d’affaires judiciaires et de mœurs quand les deux ne sont pas liées, tout y passe !

Corruption, liens et conflits d’intérêts, viols, détournements de fonds, abus de pouvoir et de biens sociaux !

Je vous le demande, où est cette république exemplaire que vous nous avez promise ?

Vous-même êtes mouillé jusqu’au cou !

Doit-on vous rappeler l’affaire Benalla et ses multiples rebondissements avec des arrangements d’arrière cuisine lamentables qui confinent à la bêtise crasse !

Affaire pour laquelle vous-même aviez déclaré devant les députés (chose illégale au regard de la constitution) « S’ils cherchent un responsable qu’ils viennent me chercher ».

Eh bien me voici devant votre porte afin de vous rappeler  vos manquements, votre incompétence ainsi que la médiocrité qui vous caractérisent si bien.

Vous aurez beau pester et hurler par la fenêtre ou persifler contre cette administration digne de la pire période de la perestroïka, s’il y a bien un responsable de cette situation à mourir de honte, c’est vous !

Puisque sous votre mandat vous avez tout osé et que aucune turpitude ne fut épargnée au bon peuple de France alors je vais oser. La vérité je la dirai avec toute la force et la verve dont je suis capable.

Non pour votre honneur car il est inexistant, non pour ma gloire personnelle car je ne suis que bien peut de chose au regard de l’histoire de cette nation. 

Je la dirai pour que chaque Français ait conscience de son droit au respect et à une vie paisible, faite de plaisirs simples car, comme le disait Gandhi,  « il faut vivre simple, pour que tous puissent simplement vivre ».

Et ne vous y trompez pas car c’est bien de cela dont il est question, du droit de chaque Français à vivre dans le respect et la dignité.

Dignité que vous refusez au plus humble d’entre nous par des paroles à l’emporte-pièce qui blessent et choquent tous les honnêtes gens qui refusent ou ne peuvent tout simplement pas vous suivre dans vos délires et autres dérives de gamin capricieux.

La vérité tout d’abord sur les fameux Gilets Jaunes que vous avez méprisés et mutilés à de tellement nombreuses reprises, laissant un pays déchiré et en ruine avec la complicité des médias qui n’hésitaient pas une seconde à travestir les faits et leur contexte pour coller au récit gouvernemental.

Vous avez dans ce contexte réussi à faire condamner la France au niveau international, nous faisant passer pour une république bananière avec à sa tête un Tyran sanguinaire.

Des mois entiers d’affrontements ineptes entre ceux qui profitent des bienfaits de l’oligarchie (journalistes, politiciens, juges, etc.) et les “sans-dents”, les laissés pour compte de votre « Start-up Nation ».

Les enfants de la terre et du ciel et non du mondialisme; ceux qui par leur naissance tels des Chênes ont fait le choix de s’implanter dans les territoires qui les ont vu grandir.

Des hommes et des femmes de toutes origines et de tous horizons qui ne pouvaient tout simplement plus vivre décemment et élever leurs enfants dans la dignité.

Quelles solutions leur avez-vous apportées ?

Je vais vous le dire, un véritable ball-trap, un défouloir où les bœufs-carottes ont pu lâcher les chevaux et vider leur sac avec la complicité des médias et votre aval en laissant des personnes âgées, des pères de famille et des enfants à demi-mort ou mutilés sur le trottoir.

Et le « Grand Débat » alors ?

La plus grande mascarade de l’histoire, où il est vrai que vous avez mouillé la chemise avec maestria tandis que les principaux manifestants, les seuls qu’il fallait écouter et juger avec bienveillance ont été laissé de l’autre côté des boucliers de vos légions .

Pour au final ne vous entretenir qu’avec les Patriciens, les nobles et notables, les seuls qui sont agrippés à cette oligarchie, les seuls qui vivent sur le dos du peuple tels des parasites en se cooptant et se congratulant dans l’entre-soi.

Avec pour seul conséquence une corruption généralisée, érigée en sport national, qui n’est surpassée que par la consanguinité intellectuelle dont vous êtes le dernier sous-produit périmé.

Alors vous avez amusé la galerie avec un site internet inextricable bourré de thématiques et de menus déroulants qui ne laissaient aucune place à l’improvisation et aux situations autres que celles que vous aviez prévues.

Mais peut-être était-ce là votre objectif ?

Les rares qui comme moi vous ont écrit directement furent renvoyés à leur broderie avec pour consigne de retourner dans le labyrinthe, sans fil d’Ariane, ni Minotaure à débusquer.

La conclusion étant que vous étiez dans une posture de mépris si impressionnante qu’elle ferait rire les plus grands comédiens si seulement la situation n’était pas si tragique.

Les résultats de cette immense mascarade furent sans appel…

Une parodie de démocratie comme jamais il ne fut rapporté dans l’histoire, la seul comparaison possible est celle de Néron qui pour agrandir son palais entrepris d’incendier Rome.

Ou qui sur la base d’une chanson peu glorieuse a fait égorger la population d’Alexandrie.

Cette affaire sonna le glas de la cinquième république qui depuis longtemps n’était plus que l’ombre d’elle-même.

Les nombreuses affaires judiciaire liées à votre caste avaient déjà ruiné le peu de crédibilité qu’il restait avant votre accession au pouvoir.

L’affaire Benalla, ou quand un jeune ambitieux rencontre la bonne personne au bon moment pour ensuite se prendre pour un dragon alors qu’il n’est en réalité qu’un vulgaire homme de main affublé de grades en chocolat avec pour chef un mafieux en goguette tout juste plus courageux qu’un pangolin.

Et le coffre alors ? Il est passé où ? Qui est venu pour la perquisition ? Quel logement de fonction ? Pour quelle fonction ? Les armes ? Les passeports ?

Tout disparu avec la complicité de vos gens et notamment des hauts responsables du ministère de l’intérieur. À chaque jour sa révélation avec vos échanges de SMS en prime.

Des gens qui prétendent ne pas se connaître et qui pourtant s’envoient des cartes d’invitation signées !!

Les fourberies de Scapin en mieux et en plus moderne, « Mais qu’allait donc t-il faire dans cette galère ?! »

Oui je vous le confirme le peuple français est dans une drôle de galère contre son gré et avec un drôle de « Mamamouchis » à sa tête.

À la folie des gilets jaunes succéda la cacophonie et les mensonges du Covid. Ridicule et incompétence que l’ont vous savait chérir avec assiduité furent exacerbés par les propos de vos ministres dignes d’un cartoon.

Par là j’entends bien sûr rappeler à votre bon souvenir la glorieuse Agnès Buzyn, lancée dans la gabegie des élections municipales, nous avouer qu’elle et vous étiez au courant qu’une épidémie en provenance de Wuhan et en cours depuis les jeux militaires des mois auparavant, s’était transformée en menace pandémique.

Sibeth (très idiote) Ndiaye et sa formation pour porter un masque, les mensonges au sujet des stocks d’urgence et leur volatilisation.

L’envoi de pilotes contaminés en Chine pour se faire coiffer sur la ligne d’arrivée par les Américains.

Pour ensuite voir notre avion et son pilote contaminé bloqués en Chine…

Mais de qui se moque t-on Monsieur le maître des horloges ?

Une actualité en chassant une autre votre altesse trouva bienséant de nommer un conseil scientifique ainsi qu’un conseil de défense car « Nous sommes en guerre » comme vous l’avez rappelé avec le sérieux d’un clown du cirque Pinder.

Alors devant les échecs de votre politique et durant les mois de confinements ineptes et inefficaces vous avez fait passer de nombreuses lois en faveurs de certaines minorités LGBTQ, et autres expérimentations abjectes sur les embryons chimériques, puis l’abomination du meurtre d’enfants, avec l’avortement à neuf mois de grossesses pour, je cite, « détresse psychosociale ».

Comme si, étant proprement incompétent à défendre la nation autant face à l’attaque biologique et économique de la Chine communiste qu’aux dissensions et désastre économique interne, votre seule réponse était de créer un nouveau brasier de discorde qui devait éclipser vos précédentes frasques.

Ajoutons les conflits d’intérêts au sein de votre propre conseil et la corruption de nombreux médecins de plateau TV que vous avez adoubés de la légion du déshonneur. Car soyons clairs, la seule différence entre un pot de vin et un conflit d’intérêt, c’est que le premier on ne le dit à personne quant au deuxième on se base sur la bonne foi de la personne.

Aucun contrôle et aucune charte de probité, aucune sanction pour les contrevenants et tous frères qui se tiennent par la main pour parler à l’unisson et faire les recommandations les plus débiles de l’histoire.

Une habile manœuvre qui, quand le contexte l’exigeait, vous a permis de pointer du doigt ces fameuses recommandations du conseil scientifique et ainsi refiler la « patate chaude » à un autre comique.

Pour les traitements c’est de mieux en mieux. Sur les cendres fumantes de la démocratie vous avez érigé un pouvoir absolu des plus ridicules qui prétend se baser sur un raisonnement scientifique pour en fin de compte compiler les mensonges et autres contre-vérités exposés de manière ostentatoire et ridicule.

D’abord un minutieux travail de sape envers les médecins qui proposèrent des traitement en urgence. Même s’ils n’étaient pas de votre conseil, ils respectèrent leur serment et ne reçurent en retour que les foudres de Jupiter et du conseil de l’ordre des médecins.

Des procès en sorcellerie contre des gens qui, avec les moyens du bord, allèrent au bout de leurs idéaux au service du plus grand nombre et des plus humbles .

Leur seul tort fut de vous contredire et de ne pas avoir de contrat avec Pfizer ou Gilead comme sainte Karine Lacombe.

Alors que nous avez-vous proposé pour sortir le pays du pétrin ?

Le confinement, la destruction finale et des fermetures records dans les services hospitaliers, aucun matériel pour travailler, et des produits pharmaceutiques expérimentaux pour faire de nous tous de cobayes.

Très vite le tintement des casseroles laissa place au claquement de talons de la soldatesque contre la peste brune des non-vaccinés, ces réfractaires, ces empêcheurs de tourner en rond qui vous obsèdent jours et nuits.

Alors que le pays est en ruine, exsangue avec un endettement au delà des 134%,  avec une inflation réelle qui avoisine les 30% par an, et oui car L’INSEE ne regarde que l’alimentaire et encore, uniquement certains produits.

Alors que si l’on prend en compte les prélèvements obligatoires (TAXES, impôts, gaz, électricité, assurances, loyer, etc.) nous sommes selon certains économistes à 34% d’inflation.

Alors comme ça l’argent magique et la poudre de perlimpinpin n’existent pas ? Pourtant quand votre ancien client Luc Besson est venu vous voir à l’Élysée pour parler de la mise sous séquestre de EUROPA-CORP et de la cité du cinéma, il vous aura fallu une soirée pour effacer une dette de 35 millions d’euros. Alors gardez vos poncifs, vous êtes un bien mauvais prof d’économie.

On pourrait parler des heures durant des différents conflits d’intérêts et collusions avec certaines dictatures par le biais d’organisations qui ne sont que des vitrines de la dictature, à savoir le « Paris Shanghai Club », la « Fondation France Chine », les Young Leader de la « France China foundation » les « Instituts Confucius » et bien d’autres encore.

Ce qui explique pourquoi quand des scientifiques (le Pr Montagner, le Pr Éric Caumes) disent ouvertement que ce virus a été créé en laboratoire avec pour vocation d’être une arme biologique, en violation de la convention de Genève sur la prolifération des armes de destruction massive, vous et les saltimbanques qui vous servent de ministres ont systématiquement dédouané la Chine de sa responsabilité et vous êtes lancés dans une vaste entreprise de chasse aux sorcières à l’encontre des médecins puis des infirmières.

Et pour finir la boucle, les produits distribués se sont tous avérés inefficaces à juguler la progression du virus, avec une efficacité annoncée initialement de 90%, puis 70%, puis en définitive 40 et 20%…

Sans endiguer la transmission du virus, il vous était alors nécessaire de trouver un nouveau bouc-émissaire : « Les Non-vaccinés ».

Qui sont-ils par ailleurs, pour reprendre les propos d’Henri III au sujet des Protestants, « ces sujets dont aucun roi ne voudrait ». Et bien les voici ces manants que le destin à mis dans vos pattes.

  • 500 000 personnes âgées, isolées, éparpillées dans les confins
  • 672 000 antillais réfractaire, 90% (Guadeloupe, Martinique, etc.)
  • 2 000 000 environ de jeunes de 12 à 18 ans
  • et 2 000 000 environ d’adultes de 29 à 49 ans

Les chiffres ci-dessus sont purement indicatifs et se basent sur ceux donnés dans les différents journaux et sont sujet à interprétations suivant les arrondis et pourcentages.

La répartition géographique est édifiante car en effet la plus grosse partie de non vaccinés est aux Antilles qui, devant votre mépris et celui des gouvernements de métropole depuis les années 50, fait acte de résistance.

On pourrait ici parler des différentes plaies qui frappent les Antilles : chômage, drogues, trafic d’armes, mais aussi de la responsabilité du gouvernement français dans les retombées nucléaires en Polynésie, la pollution des nappes phréatique, le Chlordécone, etc.

Alors ne vous étonnez pas si les Antillais voient votre vaccin et vos magouilles, ainsi que la politique sanitaire, comme une énième merde venue de métropole.

Alors quand certains de vos députés et ministres raillent les Antillais en parlant d’eux comme des imbéciles bas de plafond, je vous demanderai de faire preuve d’un peu d’humilité et d’honnêteté historique.

Pour le reste il s’agit principalement de régions montagneuses et isolées où très peu de gens se rendent et où il est difficile de faire appliquer une loi dénuée de bons sens pour des gens qui ont, dans certains cas, connu l’occupation allemande et ne se laisseront pas intimider.

Voilà donc ainsi ce que retiendra l’histoire du triste sire que vous êtes, une aberration historique et une longue marche vers l’avilissement d’une société régie par un psychopathe. Surtout n’y voyez rien de personnel car c’est l’analyse d’un docteur en psychiatrie, le Dr Adriano Segatori, rejoint par la Dr Ariane Bilhérant, spécialiste des psychopathologies liées au pouvoir.

Alors M. Emmanuel Macron je vous pose la question,

Qui emmerde qui ?

Quoi qu’il en soit je pense que si vous lisez ces lignes vous avez la réponse. J’en profite pour vous dire que vous êtes de loin une des pires crapules de ce continent et veuillez recevoir en ce triste jour mon plus profond mépris que je vous donne avec la plus grande générosité.

Vindicativement,

Lilian Serre

Advertisement

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: